choix
Un choix de vie

De l'autre côté de l'atlantique, les deux Amériques accueillent de nombreuses "communautés flottantes" mais évidemment entre le Nord et le Sud les moyens ne sont pas les mêmes. Sur la côte ouest des USA on trouve le célèbre Sausalito (ici vu d'avion) avec plus de 600 floating homes, non loin du fameux Golden Gate Bridge de San Francisco; plus haut, à la frontière du Canada c'est Seattle autre rassemblement de houseboats souvent luxueux. En Amazonie, à Manaus, l'ambiance est moins clinquante et on peut parler plus de survie sur l'eau que de plaisir privilégié.
Il est intéressant de noter qu'il y a 80 ans, en 1929, les houseboats servirent aux USA, de dernier refuge à des familles ruinées par le krach économique...

Sausalito2

On ne peut évidemment envisager d'autoriser en France des zones pavillonnaires flottantes qui défigureraient nos plans d'eau et risqueraient de polluer gravement tant sur le plan esthétique qu'écologique.

En revanche il paraît indispensable d'élaborer une charte, au plan national, qui servirait de référentiel pour les constructeurs de maisons flottantes et pour les collectivités locales, et définirait les obligations de chacun pour préserver l'environnement, un cadre architectural raisonné et des charges et taxes équitables, car le houseboat à la française ne peut être hors la loi, ni même demeurer dans un flou peu incitatif.

 

<<< page précédente
rejoindre le site exobono
peniche
Sausalito

MODELES

Bibliographie
Cliquez pour consulter aussi notre site principal:
rejoindre le site exobono
Contacts
Historique
histoire
propositions Modèles de base
bibliographie
contacts
Le statut des houseboats aujourd'hui

Sur les canaux et rivières de l'hexagone on peut voir assez souvent des pénichettes motorisées - d'ailleurs à l'origine introduites en France par des britanniques et des australiens plus ouverts au concept - qui circulent sans permis pour un court voyage d'évasion et sur lesquelles on peut dormir le soir à l'étape.

Ou bien, en statique, des péniches transformées en habitations (d'élégantes réalisations quelquefois mais aussi des "Sam Suffy" avec jardinet et niche du chien), bien peu de constructions spécifiquement étudiées et quasiment rien sur les lacs et étangs, l'absence de réglementation limitant l'éclosion de projets.