Un choix de vie

Il est certain que l'idée de vivre sur l'eau n'est pas récente. Nos ancêtres préhistoriques y voyaient surtout un bon moyen de se mettre à l'abri des prédateurs à 2 ou 4 pattes, comme encore aujourd'hui au Sud-Soudan (voir Historique).

Mais aujourd'hui, que l'on soit acteur économique du tourisme, particulier ou institutionnel, ou simplement attiré par l'idée, on constate, si l'on tape sur internet des mots clés tels que houseboat, floating home, maison flottante, que résider sur l'eau va être la solution pour beaucoup d'habitants de... la Terre.

Ce n'est pas un hasard si plusieurs petits pays (en territoire) se penchent sérieusement sur le concept. Des hollandais, des danois et d'autres européens du nord commencent à réaliser de véritables villages flottants. En d'autres endroits du monde, la crainte de voir de plus en plus de terres inondées pousse aussi à s'y intéresser.
En France, pour le moment, chacun est libre de faire flotter ce qu'il veut sur une "eau close" lui appartenant (un étang privé non relié à un cours d'eau) or un houseboat est bel et bien un bateau-maison. Aménager une péniche sur une voie navigable est plus contraignant financièrement et réglementairement mais on est là dans un choix de vie hors de l'ordinaire qui font accepter quelques obligations.

japon

Il faut faire l'expérience de s'installer pour une nuit ou quelques jours sur une "maison" flottante. Le dépaysement commence dès les premiers pas sur le ponton, la passerelle, mais on est encore là sur pilotis; l'impression de liberté, d'ailleurs, vient lorsqu'on ressent, même légèrement, que l'on flotte. C'est le voyage immobile.
Ensuite vient le plaisir de prendre son petit-déjeuner avec un martin-pêcheur intrigué qui passe à vous frôler où une carpe qui saute hors de l'eau. Plaisir enfantin aussi de partager ses miettes de croissants avec des alevins... On est bien loin de la circulation, vue de son balcon, dans la rue bruyante qui passe en-dessous.

page suivante >>>
danemark
Japon

MODELES

Bibliographie
Cliquez pour consulter aussi notre site principal :
Contacts
Historique
Modèles de base